L’UE exigera le système «e-call» à partir de 2015

eCall

 

Toutes les véhicules qui sont enregistrés dans les pays de l’Union européenne à partir de Octobre 2015 devront être équipés avec le «e-call», un système mis en activation après un accident, qui averti les services d’urgences et géolocalise le véhicule et le lieu exact de l’incident. La mesure a été approuvée jeudi par la Commission européenne comme un moyen de lutter contre la mortalité routière, mais nécessite également les états à mettre en œuvre les systèmes nécessaires à ces appels vers les centres opérationnels (112).
Le vice-président de la Commission européenne et commissaire aux Transports, Siim Kallas, a défendu la mesure obligatoire, car « il a le potentiel de sauver environ 2.500 vies chaque année. » Il permettra également d’aider les états à atteindre l’objectif de réduire de moitié les décès sur la route dès 2020.
Le «e-call» coûtera 100 € par voiture plus ou moins ce que coute un système de navigation GPS nomade actuel, comme le dit le commissaire à l’Industrie, Antonio Tajani. L’appareil sera connecté à l’ordinateur central du véhicule, ce qui permet même une intercommunication verbale entre le conducteur et les services d’urgence. Si le pilote est inconscient, le système informera automatiquement le niveau de gravité de l’accident et le type de véhicule, a expliqué M. Kallas.
Avec eCall, on devrait réduire le délais d’intervention des urgences de près de 40% en milieu urbain et sur route de 50%. Ces chiffres sont importants pour les victimes parce que 50% des accidentés périssent dans les minutes après l’impact, 30% dans les heures qui suivent et 20% dans les jours suivants.

 

Les fabricants demandent plus de temps


Les constructeurs automobiles européens ont demandé plus de temps pour l’installation dans les véhicules du système e-call. Cela s’est manifesté dans un communiqué de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), qui, cependant, a salué la proposition de la Commission européenne pour la mise en œuvre de l’appel d’urgence dans les véhicules.
Cependant, les employeurs européens se souviennent que le secteur de la proposition de l’exécutif européen ne précise pas les exigences techniques précises, qui devraient être développés dans un arrangement en 2014.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

No Banner to display